Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 08:40
Débroussaillage sur le site de la Madeleine (pèlerinage traditionnel du 22)
Mercredi 11 juillet à 8 heures au captage (sous cote l'épine).
Si mauvais temps, le lendemain jeudi 12 même heure, même lieu.
Casse-croûte à 10 heures.
Brulâge des déchets coupés au printemps.
Repost 0
commanderie.over-blog.com
commenter cet article
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 10:07

Inventaire micro- toponymique du massif de la Chartreuse 

 

Dans le cadre du projet « micro-toponymie » du massif de la Chartreuse, soutenu par la Région Rhône-Alpes, l'Association La Commanderie et l'Université Stendhal de Grenoble, des bénévoles lancent un inventaire toponymique de la région des Echelles.

Une première rencontre a eu lieu à la salle polyvalente de St Pierre de Genebroz avec la chargée de mission, Mme Jeanine Médélice.

Originaire de l'Ardèche, professeure à l'Université Stendhal- Grenoble3 et spécialiste en dialectologie, elle est venue animer un atelier d'initiation aux techniques de recherche en toponymie. Elle a expliqué les phases nécessaires à l'établissement d'un inventaire par la découverte de sources documentaires.

Mme Médélice a besoin de l'aide locale de bénévoles passionnés d'histoire et de géographie pour s'investir dans cette recherche. Mmes Lanfrey Bernadette, Chavasse-Riondet Monique et Lanfrey Marie-Paule ont répondu à l'appel. Leur premier dossier d'étude toponymique sera la commune de Saint Pierre de Genebroz.

La toponymie fait partie intégrante des enseignements des Sciences du langage de l'Université Stendhal (Grenoble).

 

Par exemple, il existe un lieu-dit « la Croix Rouge » sur la commune de Saint Pierre de Genebroz. Le site possède un double croisement de routes : la première vient du chef-lieu, la seconde monte à Bande, la troisième file en direction de La Bauche et la quatrième vers le hameau de La Baude. A cet endroit se trouve une croix, peinte en rouge. Il va donc de soi que cette particularité est à l’origine du nom de ce lieu ?

Et bien ! pas du tout. La toponymie nous apprend que les romains utilisaient le terme « quadrivium » pour désigner ce type de carrefour. En vieux français, cette appellation originelle glisse fréquemment vers « carrouge » ou « carouge » avant de se transformer en « croix rouge ».

L’implantation de la croix est bien postérieure à la première dénomination du site, matérialisant sans doute une « mission » d’évangélisation par  l’église locale. C’était la tradition d’ériger ce type de croix après la mission.

Peindre désormais celle-ci en rouge semble, aujourd’hui comme hier, aller de soi.

 

Tous les noms utilisés pour désigner le territoire (route, sentier, étang, marais, bois, hameau, site particulier,….) ne sont pas répertoriés sur les cartes. Mais les anciens, nourris à la tradition orale, en connaissent souvent plus que les cartes.

C’est pourquoi nous invitons toutes les personnes pouvant donner des informations sur ces appellations à contacter l'Association « La Commanderie ». / Gérard Bourcier (Sous Côte l’Epine) ou Bernadette Lanfrey (Le Maillet – Les Echelles).

 

A l’heure de l’ultra-mobilité et de la disparition de la transmission orale, ne laissons pas se perdre les connaissances, qui sont nos racines, issues de cette pratique.

Repost 0
commanderie.over-blog.com - dans Compte-rendus
commenter cet article
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 09:48

Mardi 5 juin, visite aux Echelles d'un fort groupe de voironnais organisée par l'AVF Voiron (Accueil Villes de France, antenne de Voiron).

L'association a été sollicitée, en dernière minute, pour accompagner le groupe dans le bourg afin d'en commenter l'histoire et les lieux principaux.

La petite heure d'explication aura permis à ces nouveaux habitants de Voiron de découvrir un peu de l'histoire des lieux, du paysage et de l'atmosphère du chef-lieu.

Ce fut aussi l'occasion de découvrir une association nationale, avec ramifications locales, qui s'est donnée pour mission d'accueillir les nouveaux habitants en les intégrant dans la vie de la cité (visitez le site internet  "avfvoiron" pour découvrir l'action de cette association).

 

Proposition : pourquoi ne pourrait-on pas faire de même sur l'ensemble de la vallée en consacrant annuellement une journée ou demi-journée pour accueillir ces nouveaux arrivés de l'année ? Cette pratique est systématisée dans les communes touristiques qui organisent fréquemment, selon un rythme hebdomadaire, le "pot d'accueil" des nouveaux  estivants ou hivernants.

Il est fréquemment remarqué que nombre d'habitants de nos localités, souvent "travailleurs déportés"  d'agglomérations plus ou moins éloignées, ignorent tout de leur "pays de week-end" (histoire, coûtumes, fêtes, activités associatives, ....).

 

L'intégration et l'assimilation des nouvelles populations dans la vie locale ne mérite-t-elle pas un effort de la part des "anciens" ? Ne regrette-t-on pas l'absence de lien social dans certains secteurs ?

Est-ce une idée à creuser ? en intercommunalité ? dans le cadre de l'Office du Tourisme ?

Quel rôle peut jouer notre association ?

 

 

Repost 0
commanderie.over-blog.com - dans Compte-rendus
commenter cet article
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 21:51

Etaient présents : Mesdames Marie-Claude FABRE, Monique CHAVASSE, Christiane BARJON, Bernadette LANFREY, Janine BUISSON et Messieurs Gérard BOURCIER, et Bernard LANFREY.

Excusés : Pierrette DUMAZ, Gérard VASSAL, Louis Gradelet, Agnès Flandrin

 

La restitution de réunion avec la municipalité des Echelles

La journée de collecte des associations locales au profit de la statue de Béatrice de Savoie est reportée au samedi 8 septembre en même temps que la journée des associations (inscriptions de début d’année). Elle se déroulera sur le champ de foire / terrain des Gentianes.

L’organisation de la foire-braderie du 14 juillet pose problème du fait de la fermeture de l’Office du Tourisme. Nous avons indiqué que notre bureau avait décidé la tenue traditionnelle d’un stand mais ne pouvait prendre à son compte la responsabilité de cette organisation.

A la demande de la Préfecture, une enquête spéciale sera diligentée pour rassembler des témoignages concernant l’ancienne décharge d’ordures ménagères sur la zone de la Corderie.

 

Les buvettes

Le bénéfice de la tenue de ces buvettes est affectée, moitié à l’association, moitié à la statue.

Nous tiendrons la buvette ce soir même lors du « star-tour » et nous tiendrons les quatre buvettes des « vendredis de l’été ».

 

Les ballades de l’été

L’A.P.S. et le guide du patrimoine Christian Maljournal organisent deux visites du sentier Béatrice les 27 juillet et 6 août. Nous cherchons des volontaires pour accompagner.

 

Déportation : Manifestation / Dépose de plaque

Le 14 octobre aura lieu, aux Echelles, une dépose de plaque commémorative de la déportation de juifs du secteur des Echelles lors du dernier conflit mondial.

Nous organiserons une conférence le vendredi 12 octobre sur ce thème. Nous sommes à la recherche d’un conférencier compétent sur le sujet.

 

Divers

Nous sommes démarchés et sollicités par des organismes liés au tourisme.

Compte-tenu de la fermeture de l’Office du Tourisme, qui vendait nos topos-guides, nous conclurons un accord avec la maison de la presse des Echelles pour rendre notre document accessible au moins dans un commerce local.

 

B.L. / G.B.

Repost 0
commanderie.over-blog.com - dans Compte-rendus
commenter cet article
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 08:51

Le Parc de Chartreuse vient d'effectuer une rectification du GR9 sur la commune de Saint Pierre de Genebroz.

Celui-ci passe désormais par le belvédère panoramique de l'Ecolu.

Le GR 9 évite ainsi une bonne portion de route goudronnée pour emprunter des passages en pâtures et sous-bois.

 

Ce nouveau tracé mérite d'être découvert.

Garez votre véhicule au belvédère de l'Ecolu et pousser le premier portail automatique.

Montez dans "l'écolu" (endroit resserré) "franc la pente", en direction du restaurant "Les Ecureuils".

Deux autres portails automatiques sont à franchir.

Traversez le chemin qui mène au restaurant puis la route communale,... suivez le pannotage.

Bon sentier.

Pour les amateurs de marche longue, la société Alterespaces travaille actuellement sur le projet de liaison avec le site de Saint Christophe par le "passage des Autrichiens".

 


Repost 0
commanderie.over-blog.com
commenter cet article
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 20:59

Vendredi 25 mai 2012 : la classe de Michaelle Mollard, du groupe scolaire des Echelles, était à nouveau en randonnée sur le sentier Béatrice.

Scénario désormais bien rôdé, c'était l'accueil costumé au pied de la commanderie par le Grand Prieur de la Langue d'Auvergne à 10 heures, suivi du passage public couvert, le site du château, les plantes médicinales à la Croix des Carriers et la marche en direction de la chapelle de la Madeleine.

Le casse-croûte arriva en temps voulu pour calmer de nombreux appétits.

La visite de la chapelle et l'explication de ses neuf tableaux aura trouvé un public attentif, tout autant que le questionnaire sur les arbres et arbustes rencontrés en chemin.

Un insigne des Echelles et une gorgée d'oasis clôturent cette agréable journée passée avec un soleil retrouvé.

Elle aura permis de sensibiliser 22 enfants de 7 ans au patrimoine naturel et à l'histoire de leur territoire.

A refaire l'an prochain ? .....

Pourquoi ne pas proposer ce programme à l'ensemble des écoles de l'avant-pays savoyard ?

 

IMG_2092.JPG

Repost 0
commanderie.over-blog.com - dans Balades association
commenter cet article
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 22:38

Fin avril 2012, la visite effectuée en Provence par un groupe d’une quinzaine de membres de l’association «La Commanderie» des Echelles s’est révélée fort instructive.

Le but recherché, outre l’agrément de la descente au pays du soleil (mais en l’occurrence sous la pluie), était de remettre nos pas dans ceux de la figure emblématique que représente pour nous Béatrice de Savoie, fille du comte Thomas, châtelaine des Echelles au début du XIIIème siècle.

Le voyage en véhicule automobile, effectué en quelques heures et par un temps frais, maussade et parfois pluvieux, ne nous a pas permis d’imaginer ce que fut le oériple qu’entreprit, en mai 1219, la jeune fille d’une vingtaine d’années destinée à allier les maisons de Savoie et de Provence par ses épousailles avec Bérenger, comte de Provence et de Forcalquier. 

L’arrêt à Forcalquier nous permit de découvrir les restes de l’ancien château comtal ainsi que le monument dressé en hommage à ses deux filles, Marguerite reine de France et Eléonore reine d’Angleterre. La visite de la vieille cité de Brignoles, autre villégiature de Béatrice, nous permit de constater la dévotion à un Saint Louis inconnu de tous : « Saint Louis l’évêque » ou « Saint Louis d’Anjou », arrière petit-fils de notre Béatrice, né à Brignoles et décédé dans cette même ville à l’âge de 23 ans.

Quelque peu déçus d’avoir retrouvé si peu de traces de notre savoyarde exilée lors de notre première journée de visite, la seconde allait nous transporter dans la très belle ville d’Aix en Provence pour y compléter notre quête.

Surprise ! Point de statue à son effigie ! Aucune trace concrète de son passage ! Aucun bâtiment où elle aurait vécu ! Peu d’intérêt apporté à ce personnage qui a pourtant dû marquer très fortement son époque ! ….. Après quelque insistance, et toujours sous la pluie, notre guide nous fit admirer la splendide maquette de l’ancien château comtal où se déroulaient, selon les auteurs de son temps, des fêtes faisant de la cour d’Aix un lieu de renommée européenne. Il est permis de penser que, si la Provence intéressait les grandes puissances voisines pour son emplacement stratégique, les quatre filles de Béatrice devaient constituer des enjeux du même ordre. L’admiration de Dante pour Béatrice, mère des grandes dynasties régnantes d’Europe, en diy long sur sa notoriété.

Mais alors, pourquoi cette personne illustre, ancêtre des cours européennes, a-t-elle pu être victime d’un tel oubli de la part des Aixois ?

Tout d’abord, il est remarquable de constater à quel point la ville a investi sur l’image de Paul Cézanne. Ce peintre impressionniste du XIXème siècle est devenu la carte de visite incontournable de la ville. « Mettez vos pas dans ceux de Cézanne » est un leitmotiv présent à chaque carrefour et sur chaque trottoir alors que nous mettons les nôtres dans ceux de Béatrice (le collège, la résidence, la place, le sentier,…).

Il nous faut entrer dans l’église Saint Jean de Malte, avec sa nécropole des anciennes dynasties régnantes, pour retrouver les XIIIème et XIVème siècles et la famille de Béatrice. Nous savions qu’entre celle-ci et son dernier gendre (Charles d’Anjou, frère de Saint Louis et épouseur de Béatrix, dernière fille de Béatrice), les relations n’étaient pas au beau fixe. Les ambitions de Charles pouvaient-ils accepter d’attendre le décès de l’usufruitière du Comté pour s’emparer de la réalité du pouvoir ? La brouille, suivie de l’exil de Béatrice, aura permis à son gendre de gommer toute référence à cette dernière.  Les seuls éléments visibles, dans l’église des hospitaliers, sont donc les statues de Raymond Bérenger et de sa fille Béatrix ainsi que le tombeau d’Alphonse II, père de Raymond Bérenger, reconstruites dans les années 1820-1830 alors que la tête originelle de Béatrix, abîmée, se trouve au musée Granet. Cette église Saint Jean de Malte, domaine des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem, nous rappelle les deux dynasties qui régnèrent sur la Provence : Aragon et Anjou. Raymond Bérenger est le dernier souverain catalan, sa fille Béatrix est l’épouse du premier souverain angevin.

Le document écrit par Jean-Marie Roux sur l’église Saint Jean de Malte explique, de façon très détaillée, l’histoire des origines, des destructions et des réfections de ces tombeaux et des statues. Force est de constater que Béatrice de Savoie ne s’est pas fait une place dans l’histoire de la Provence : enterrée dans « une simple sépulture édifiée sur le côté gauche du chœur »  de Saint Jean de Malte selon la tradition aixoise, finissant ses jours dans « son château de l’embrunnais » selon Patrick de Carolis. Le conflit avec son gendre et son départ de Provence auront scellé son oubli.

La fin de Béatrice doit se lire comme son rejet d’une Provence qu’elle avait sans doute adoptée. Nous pouvons l’imaginer, partageant le reste de ses jours entre son château des Echelles et la résidence de ses filles, reines de France et d’Angleterre, pour, en définitive, établir sa sépulture dans la chapelle de son château de Menuet, son ultime refuge. Quels sentiments animaient ses quatre filles lorsqu’elles lui firent construire son magnifique mausolée ?

En définitive, notre voyage nous aura permis d’acquérir la certitude que ce n’est pas dans ses terres de Provence que nous trouverons la moindre image, statue ou références intéressantes pour nos projets de statue de Béatrice de Savoie.

Repost 0
commanderie.over-blog.com - dans Compte-rendus
commenter cet article
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 07:39

Sur les pas de Béatrice de Savoie 

Le dernier week-end d'avril aura permis à 15 membres de notre association de réaliser un voyage historique à travers les Alpes du sud ; celui qui mena à l'autel la fille du comte Thomas dans ses nouvelles terres de Provence.

Après Forcalquier, son ancien château et son exceptionnel carillonneur, la visite de Brignoles nous parut quelque peu décevante par l'apparent état d'abandon de son coeur historique. Pourtant, ce ne sont pas les vieilles pierres qui manquent ! 

La visite d'Aix, le lendemain, malgré la pluie, nous permit de découvrir une ville au passé riche d'histoires, d'hommes illustres et de vestiges de toutes sortes. L'église de Saint Jean de Malte aura retenu plus particulièrement notre attention et notre intérêt. Sans doute avons-nous regretté que l'omniprésence de Paul Cézanne et le pari touristique qui en découle mettent dans l'ombre l'objet de notre quête.

Dans les siècles anciens, la Provence reçut successivement  les influences aragonaise et angevine.

En épousant Charles d'Anjou,la fille de Béatrice marqua cette terre. Sa statue, rescapée de toutes les destructions, orne cette église aux côtés de Raymond Béranger, époux de "notre" Béatrice.

Nous aurons aussi découvert la dévotion particulière de la Provence à l'arrière-petit-fils de Béatrice de Savoie, Saint Louis d'Anjou.

Au final, et malgré une météo capricieuse, ce voyage nous aura permis de découvrir de nouveux aspects de la Provence et de sa capitale culturelle et historique. 

 

      Beatrix2.jpg             Groupe.JPG

 

 

Repost 0
commanderie.over-blog.com - dans Balades association
commenter cet article
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 17:22

Samedi 21/4/2012 : cinq volontaires poursuivent le dégagement du site de la Madeleine ainsi que  l'axe de vision église de Saint Pierre de Genebroz - chapelle.IMG_2083.JPG

Repost 0
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 09:07

VISITE DE FOURVOIRIE

Du 14 avril 2012

 

Ce samedi 14 avril 2012, et malgré la pluie, 9 membres de l'association ont visité le chantier des "oeuvriers de Fourvoirie" (comme ces derniers s'intitulent).

Oeuvre surhumaine ? déblayer des centaines de m3 de gravas à la brouette apparaît comme une oeuvre  titanesque.

Défi lancé à la nature ?  Vouloir restaurer un site broyé par un glissement de terrains est-il  bien raisonnable ? Le service « Restauration des Terrains en Montagne » assure que le risque d’un nouveau glissement est désormais inexistant.

Pied de nez en direction des spécialistes, administrations, "sachants" et incrédules de toute sorte ? Se battre contre la nature se double d'un combat contre l'incrédulité, l'incompréhension ou la frilosité de règlements, interdictions multiples sans compter les ouvertures de parapluies,...

Acte de foi et de courage face à l'adversité ? A l'évidence, il fallait y croire pour lancer une telle aventure. Le site sera bientôt visible depuis un nouveau sentier pédestre

 

Nous avons découvert tout cela et un peu plus sur le chantier de l'ancienne distillerie des Chartreux, ravagée par un glissement de terrains en fin d'automne de l'an 1935.

La quarantaine de bénévoles, réguliers ou intermittents, réalisent une véritable démonstration de foi et de certitudes sur ce qui s'achèvera inéluctablement sur une reconnaissance du travail accompli.

Difficile de distinguer un nom parmi ces oeuvriers tant ils apparaissent déterminés et solidaires.

Remercions encore une fois notre guide pour cette visite si bien commentée et le partage du convivial et traditionnel casse-croûte du samedi matin sous l'impressionnante voûte de la salle aux alambics.

AVIS à tous ceux qui pensent que la conservation de notre patrimoine sera un des  éléments de la richesse de demain  :  

Tous les bras sont les bienvenus sur le chantier permanent du samedi matin.

Pour tout savoir sur ce défi : http://www.fourvoirie.org/

 

.IMG_2062.JPGIMG_2043.JPG

Repost 0
commanderie.over-blog.com
commenter cet article

Présentation

  • : Commanderie Hospitalière des Echelles
  • Commanderie Hospitalière des Echelles
  • : Recherches, études et publications sur l'histoire locale de la vallée de Chartreuse (Les Echelles 73- Entre deux Guiers 38). Animation culturelle / conférences / recensemnt et protection de sites historiques ou naturels intéressants. Participation à la vie locale (organisation de manifestations en lien avec communes et autres associations).
  • Contact

Recherche