Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 09:17

« L’Avant Pays Savoyard, un vrai pays avec des tuiles et des tuileries » c’est ainsi que M. Tissut a débuté sa conférence devant un public venu nombreux dans cette belle salle voutée qu’est La Sabaudia aux Echelles.

Pour faire des tuiles il faut de l’argile qui vient de la dégradation des roches pendant les périodes glaciaires. C’est ce qui s’est passé dans notre région, d’où les nombreuses tuileries qui existaient autrefois.

M. Tissut a expliqué, aidé de documents, la technique de fabrication : les moules, la cuisson, le séchage … technique qui remonte aux Romains et qui a été relancé par les familles nobles au XVIIIème siècle.

Quelques empreintes de l’homme sont  visibles sur d’anciennes tuiles telles que la trace du pouce du tuilier, des signes aussi d’appartenances politiques, émouvants témoignages d’une époque révolue. Signes également de pattes d’animaux ou de gouttes de pluie quand cette fabrication était artisanale.

M. Tissut, en homme passionné, est un curieux du passé qui a su captiver son auditoire.

La fabrication de la tuile a évolué avec le progrès. L’artisanat a fait place à la mécanisation. On ne voit plus de traces de pas d’oiseaux, chiens ou chats sur nos tuiles mais elles ont gagné en poids, en prix et en qualité.

L’aventure des tuileries est une saga humaine. Il reste aujourd’hui des témoins qui nous font revivre cette époque et des hommes comme M. Tissut qui savent les dénicher. Comme il dit justement : « C’est un dialogue avec l’humanité »

Les tuiles sont présentes sur nos maisons qui ont remplacé le chaume et le bois, dangereux en cas d’incendie.

Avez-vous déjà « regotoyé » votre toit ?  certainement. Ce terme signifiant revisiter l’état de vos tuiles.

M.Claude FabreConf-Tissut.jpg

Repost 0
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 13:45

Nous connaissions de nombreux écrits sur le destin exceptionnel de Béatrice de Savoie et de ses quatre filles- reines et nous pensions tout savoir. Ce vendredi 3 juin, à la salle des fêtes des Echelles, Alexandre Doglioni nous a proposé une nouvelle lecture de sa vie au terme de laquelle il nous a fait découvrir une Béatrice peu présente de son vivant dans son fief de l’avant-pays savoyard mais lui donnant un lustre considérable en choisissant la chapelle de son château pour sépulture. C’est à l’intérieur de celle-ci que ses filles lui construiront un mausolée remarquable, aujourd’hui disparu.

Mais c’est peut-être par sa décision de transmettre son fief à l’ordre des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem, maîtres des lieux pendant plus de cinq siècles, que Béatrice aura apporté la plus grande renommée à son mandement des Echelles.

L’assistance de plus de soixante personnes a particulièrement apprécié l’orateur, entre autres l’explication des mariages des quatre filles de Béatrice dans le cadre de la complexe  stratégie politique des grandes monarchies européennes.

Une histoire qui méritait d’être re- contée………. et d’être connue de tous.

Repost 0
commanderie.over-blog.com - dans Conférences
commenter cet article
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 07:40

Conf-Beatrice.jpg

Repost 0
commanderie.over-blog.com - dans Conférences
commenter cet article
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 20:25

Une date à ne pas oublier : le 18 mars 2011 à la salle des fêtes des Echelles (73360)

Conf HannibalAn 218 avant notre ère : un village gaulois résiste encore et toujours... Non, en cette année-là, l’empire romain se heurte à la puissance de Carthage, sa concurrente africaine. Le partage de l’espace ibérique entre les deux empires génère un conflit qui ne peut se résoudre que par la force. Hannibal, fils d’Hamilcar Barca, dirigeant de Carthage, décide de porter la guerre au cœur de l’Italie. L’invasion est impossible par la mer du fait de la puissante flotte de guerre romaine. L’armée d'Hannibal, partie d'Espagne, après avoir franchi les Pyrénées, parcouru le sud de la Gaule romaine et remonté le Rhône, franchira les Alpes pour déboucher dans la plaine du Pô en l'an 218 av J.C..

Passer les cols enneigés n’est pas une petite entreprise pour une armée de plusieurs dizaines de milliers d’hommes, des milliers de chevaux et…. 37 éléphants. Mais quel chemin a emprunté Hannibal pour accéder aux riches plaines italiennes ?

Si Tite- Live le fait passer dans les Alpes du Sud, l’historien Polybe, qui a refait lui-même le trajet vingt ans plus tard, décrit scrupuleusement les paysages traversés et ses écrits semblent démontrer un passage plus septentrional, l’itinéraire passant par la vallée des Echelles selon le spécialiste Aimé Bocquet.

Ce dernier viendra exposer sa thèse en la salle des fêtes de cette commune le 18 mars de cette année.

Repost 0
commanderie.over-blog.com - dans Conférences
commenter cet article

Présentation

  • : Commanderie Hospitalière des Echelles
  • Commanderie Hospitalière des Echelles
  • : Recherches, études et publications sur l'histoire locale de la vallée de Chartreuse (Les Echelles 73- Entre deux Guiers 38). Animation culturelle / conférences / recensemnt et protection de sites historiques ou naturels intéressants. Participation à la vie locale (organisation de manifestations en lien avec communes et autres associations).
  • Contact

Recherche